Bienvenue sur le site de votre Union Régionale

TRIBU : 30 ans d’ingénierie écoresponsable

11 04 2022

Une Scop pionnière

Pionnière dans le domaine depuis la fin des années 1980, la Scop TRIBU* est un bureau d’études spécialisé dans l’approche développement durable appliquée aux bâtiments et aux projets urbains. Il regroupe des ingénieurs, architectes et urbanistes, généralistes du bâtiment ou spécialistes des différentes thématiques concernées : climatique, énergétique, thermique, éclairage, ventilation (naturelle), matériaux, déchets…

Depuis plus de 30 ans, TRIBU a accompagné une cinquantaine d'opérations urbaines et d'éco-quartiers, plus de 600 constructions de bâtiments parmi lesquels des bâtiments à énergie positive, des bâtiments passifs et d’autres innovants en ventilation naturelle et en rafraichissement passif.

Dans une période où les enjeux de la planète l’exigent, TRIBU s’est acquis une réputation de bureau d’études très exigeant en matière environnementale, énergétique et bioclimatique.

couverture-ouvrage-tribu

Un ouvrage collectif pour valoriser 30 ans de projets

En novembre dernier, la Scop a fait paraître un ouvrage collectif, intitulé Ingénierie écoresponsable d’aujourd’hui : 30 ans de projets du bureau d’études TRIBU, aux éditions Muséo. Il présente les projets phares qui ont balisé son évolution, illustrés de nombreux témoignages, notamment de maîtres d’ouvrages et maîtres d’œuvre qui ont tissé au fil des ans des relations de confiance avec la Scop, les amenant à modifier leur regard sur les changements de modèles techniques, sociétaux et culturels opérés ces dernières années.

Un projet collaboratif

« Cette monographie est un élément qui représente bien notre manière de travailler de façon coopérative et collaborative. Chez TRIBU, on grandit, on s’interroge, on évolue ensemble » explique Mélanie Lancelevée, documentaliste et en charge de la communication. « C’est un état d’esprit qui existait chez TRIBU bien avant 2009, date de la transformation de l’entreprise en Scop par l’un de ses fondateurs, Alain Bornarel, afin de préparer son départ à la retraite. Des comités de gestion participatives ont été mis en place il y a une dizaine d’années : ils permettent à tout à chacun·e, dans l’équipe (composée aujourd’hui de 35 personnes), de proposer des sujets, qui sont ensuite discutés de manière collective. Si l’idée prend, un groupe de travail s’en saisit. Chacun·e peut ainsi apporter sa pierre à l’édifice. La volonté et la motivation suffisent à porter un projet ! » poursuit-elle.

C’est ainsi qu’est née l’idée de la rédaction de ce livre.

« Notre équipe a beaucoup évolué, s’est bien agrandie, ces dernières années. La question de la transmission des savoirs est alors devenue très importante pour nous. On avait la volonté de faire passer tout cela aux nouveaux arrivants, de les intégrer pleinement dans l’histoire collective de TRIBU. Et puis en parallèle, nous avions l’envie de prendre un temps de pause, d’analyse, sur nos expériences et expérimentations. En 1986, au démarrage du bureau d’études, les questions de développement durable n’étaient pas aussi prégnantes qu’aujourd’hui. Se pencher sur le chemin parcouru et partager nos retours d’expériences nous semblait profitable de manière plus large. »

Un projet d’envergure, qui a demandé près de 4 ans de travail… bien entendu, mené de manière collective !

« Le chapitrage a été décidé en groupe : nous y mêlons un cheminement chronologique à une approche thématique (énergie positive, circulation de l’air, bâtiment frugal…). Ce qui a été compliqué à trancher, c’est le choix des opérations mises en avant pour venir illustrer ces thèmes ! Une fois ce choix fait, chaque chef·fe de projet a été sollicité·e pour rédiger la partie qui lui revenait. Puis l’année 2020, avec ses périodes de confinements, nous a permis un gros travail iconographique et de recherche documentaire. Enfin, notre directrice d’édition a homogénéisé les écrits. En définitive, chacun·e des salarié·e·s a été impliqué·e à un moment ou un autre dans le processus de création de cet ouvrage ! » raconte encore Mélanie Lancelevée.

evenement-tribu-nov-2021

Faire dialoguer les acteurs de l’ingénierie éco-responsable

Retardée en raison de la crise sanitaire, la sortie du livre a finalement pu donner lieu à un bel événement public le 18 novembre dernier, à la Cité fertile, tiers-lieu de Pantin. Intitulé « Quels nouveaux modes de faire pour demain ? », il a réuni architectes, urbanistes, ingénieur·e·s et hydrologue autour d’une table-ronde. « Nous ne voulions pas que la sortie du livre soit le cœur de cet événement. Elle a plutôt été un prétexte à la réunion de différents acteurs de l’ingénierie éco-responsable pour des échanges riches et l’apport de leurs regards croisés, toujours dans l’idée de la co-construction. Le collaboratif est clairement dans notre ADN ! »

*TRIBU pour Techniques, Recherches, Innovations pour le Bâtiment et l'Urbain

logo-tribu

Les dernières actualités

« Donner du sens au travail » : Cap’éco, le supplément économique de la Nouvelle République, enquête sur les modèles Scop et Scic dans son numéro d’avril.

Relocalisation, répartition des richesses, sens au travail... À travers les témoignages de coopératrices et coopérateurs implanté·e·s en région Centre-Val de Loire et l’éclairage de Marguerite Christopol, déléguée à l’Union régionale des Scop et Scic, le mensuel Cap’éco donne à voir les solutions imaginées par celles et ceux qui répondent aux enjeux de la société, en plaçant la démocratie au cœur de leur entreprise.
Lire plus...

Présidentielle 2022 : Les Scop et Scic prennent la parole

Scop & Scic : modèles de citoyenneté économique À l’heure où les entreprises doivent jouer un rôle majeur pour contrer l’aggravation des impacts négatifs de l’activité économique sur les écosystèmes et les inégalités sociales, il est urgent d’agir en...
Lire plus...

Rend-Fort : un réseau d’entraide multidisciplinaire au service du mieux-être

Créée en mars 2020, Rend-Fort est un réseau d’entraide multidisciplinaire au service du mieux-être. Constituée initialement sous forme associative, et s’appuyant sur un réseau de près de 500 accompagnant·e·s bénévoles, elle s’est transformée en octobre 2020 en Société Coopérative d’Intérêt Collectif, pour consolider et pérenniser son modèle.
Lire plus...
prev
next