Bienvenue sur le site de votre Union Régionale

Au Bourgeon Vert fleurit en Scic

30 05 2024

Durant tout le week-end du 25 mai, le magasin berruyer Biocoop Au Bourgeon Vert a fêté officiellement sa transformation en Scic (Société Coopérative d’Intérêt Collectif). 

Près de 500 sociétaires composent aujourd’hui la coopérative. Un choix de statut qui était évident pour les différentes parties prenantes du projet : cédante, salarié·es, client·es et fournisseurs. Objectif du collectif : cultiver la mixité des personnes, des compétences et des idées pour défendre les valeurs de LA Bio et renforcer son développement sur le territoire !

Tout découle d’un souhait émis par la gérante cédante de transmettre le magasin sous forme de coopérative il y a quatre ans. Le magasin, créé par un groupement de consommateurs il y a plus de 50 ans, sous l’enseigne Biocoop depuis 2012 et installé au 121 boulevard de l’Avenir à Bourges depuis 2017, connaît alors une lente transition. Ses salarié·es et fournisseurs d’abord, ses client·es ensuite, toutes les personnes attachées au magasin et aux valeurs qu’il défend, se rassemblent au fil du temps pour donner vie à leur coopérative d’intérêt collectif.

« Dès la fin 2019, nous avons créé un groupe pour réfléchir à la reprise du magasin, composé d’une dizaine de personnes, salarié·es et fournisseurs », raconte Camille Bodelet Sanogo, directrice du Bourgeon vert. 

« Dès que l’idée de la coopérative s’est consolidée , nous avons sollicité l’Urscop pour nous accompagner sur les aspects financiers et juridiques du projet et pour dessiner les contours de la future gouvernance. 

Il n’était pas question qu’une personne seule reprenne l’activité et concentre les prises de décisions, aussi le collectif était une évidence. » Au bout de deux ans, une fois le projet politique rédigé, plusieurs client·es engagé·es ont intégré à leur tour le groupe de travail, en préfiguration des 3 futurs collèges de la Scic : client·es - fournisseurs – salarié·es.

La force du collectif

Près de 500 sociétaires, parmi lesquels plus de 400 clients, 15 des 22 salarié·es, et une trentaine de fournisseurs, sur les 80 que compte le magasin, se sont associés au projet de la Scic, notamment à travers une campagne de souscription. Ils composent aujourd’hui les 3 collèges de la coopérative, créée sous la forme d’une SA. « Notre président, Dominique Jobic, est issu du collège clients. Cela ne fait que quelques semaines que la Scic est officiellement sur les rails, depuis le mois d’avril précisément, donc pour le moment, on tâtonne encore, mais le Conseil d’administration a pour ambition d’instaurer des commissions thématiques auxquelles les sociétaires pourront participer sur des actions à court ou long terme, comme par exemple la communication, l’animation du sociétariat, les relations avec notre écosystème à l’externe ou encore sur la stratégie et la finance ! » détaille Camille Bodelet. Pour faire vivre la gouvernance de la nouvelle structure coopérative, il est également prévu de renforcer la fréquence des réunions d'équipe salarié·es, y compris avec les celles et ceux qui ne sont pas sociétaires, pour que les fruits de leurs réflexions viennent alimenter le projet politique de la Scic.

associés-biocoop-bourgeon-vert-bourges
Une partie des sociétaires de la Scic

Un ancrage territorial fort

Co-construire et mener des projets en collectif à l’échelle du territoire fait partie du fonctionnement du magasin Au Bourgeon Vert. Alors quoi de plus logique que le choix de la Scic ! 

« Au Bourgeon Vert est un magasin engagé de longue date. On avait déjà l’habitude de prendre part à des projets bien au-delà de la visée commerciale première du magasin », 

précise sa directrice. « On organise régulièrement des dégustations et marchés de producteurs, mais on est également en lien avec les associations sociales du territoire, notamment à travers la Salle du 121, espace de 150 m² attenant au magasin, qui accueille régulièrement des manifestations militantes et engagées. On a aussi intégré des projets de développement de LA Bio sur le territoire avec d’autres acteurs, et on entretient des liens très forts avec les producteurs qu’on soutient à l’installation et qu’on encourage à l’expérimentation. On a noué une relation de confiance et de fidélité qui se traduit concrètement dans la Scic, puisqu’une trentaine d’entre eux se sont associés à la structure. »

Des résultats en hausse

Un fonctionnement vertueux qui, de toute évidence, se traduit dans les chiffres : avec seulement 5 % de baisse de résultats en 2023 sur un marché en difficulté, le magasin enregistre depuis le début d’année une hausse de + 15 %, au-delà des bons chiffres du réseau Biocoop au national, et prévoit un chiffre d'affaires de 4,2 millions d’euros cette année. 

« Le passage en Scic est indéniablement un atout pour le Bourgeon Vert », 

analyse Camille Bodelet. « On œuvre déjà beaucoup pour le tissu économique et militant local, et c’est un réseau solide sur lequel on peut s’appuyer. Mais le projet coopératif a aussi renforcé les liens avec notre clientèle. On est convaincu que la Scic nous permettra à la fois de mieux résister aux aléas du marché mais aussi de fidéliser nos client·es, autant que nos salarié·es, et donc d’assurer la pérennité de la structure, sur le long terme. »

À l’image du Bourgeon Vert, le week-end d’inauguration de la Scic a été éclectique et joyeux : concerts, bal trad, balades botaniques, lectures de contes, spectacle théâtral, et bien sûr repas partagé, stands de vignerons et de brasseurs… de quoi fêter collectivement l’aboutissement de ce beau projet !

Les dernières actualités

20 ans de Libre pour Néréide, la coopérative qui fabrique les logiciels autrement !

Depuis 20 ans, la Scop tourangelle Néréide, spécialisée dans la création de solutions de gestion pour les entreprises, conjugue liberté et rigueur. Par son expertise acquise dans le domaine du logiciel libre, la Scop jouit aujourd’hui d’une notoriété et d’un savoir-faire reconnu auprès de ses clients, grands comptes, start-up comme associations ! Sa gouvernance horizontale est par ailleurs un atout pour apporter des solutions innovantes et pertinentes à ses interlocuteurs. Coup d’œil dans le rétro de la coopérative qui fabrique les logiciels autrement !
Lire plus...

"Ce que nous pouvons en Communs", avec la CAE Clara & Clara Bis

« Ce que nous pouvons en Communs »… un thème qui interpelle, tout particulièrement lorsqu’on est entrepreneur·es individuel·les ! Qui plus est dans un secteur, celui de la culture, qui regroupe des activités si diverses… C’est donc le sujet sur lequel a choisi de se pencher la CAE parisienne Clara & Clara Bis pour la 5e édition de sa Journée professionnelle à destination du secteur culturel, organisée en partenariat avec le Ministère de la Culture et la Mairie de Paris, et qui a rassemblé une centaine de participant·es le 30 mai dernier.
Lire plus...
prev
next