Bienvenue sur le site de votre Union Régionale

Nouveau groupement de Scop Les Scop Néodyme et TPAe se rapprochent pour fusionner leurs compétences et conquérir de nouveaux marchés

19 01 2024

Communiqué de presse

Depuis près de 10 ans, la loi ESS (économie sociale et solidaire) autorise la création de groupements de Scop pour améliorer la compétitivité du modèle. Accompagnées par les Unions régionales de leurs territoires et grâce à l’expérience de la Scop Néodyme, TPAe s’est récemment transformée en Scop afin de pérenniser l’activité, sauvegarder un savoir-faire et un esprit collaboratif acquis au fil des ans mais aussi attirer de nouveaux talents. Ensemble, les deux Scop comptent 154 salariés et 94 associés. Avec le rapprochement de Néodyme et de TPAe, l’année 2023 compte ainsi un nouveau groupement de Scop qui vient s’ajouter à d’autres, récemment réalisés ou en voie de création en France.

Les Scop Néodyme et TPAe, issues de transmissions d’entreprises, se rapprochent pour fusionner leurs compétences et conquérir de nouveaux marchés français

Depuis sa création en 1993, l’entreprise TPAe a évolué pour devenir, au fil du temps, un acteur clé dans le domaine de l'eau et de l’assainissement en Bretagne et en Corse. Racheté en 2005 par Olivier Jaouen, le bureau d’études prend alors un tournant impulsé par son nouveau dirigeant. Il décide en juillet 2023 de transmettre son entreprise à ses salarié s sous forme de Scop. Le siège de l’entreprise est basé à Landerneau (29), et dispose de trois autres agences : à Lanester (56), à Pordic (22) en Bretagne et à Ajaccio (2A) en Corse.

Fondée en 2004, Néodyme est à l’origine une société indépendante de conseil et d’ingénierie en environnement, santé-sécurité et risques industriels. 16 ans après sa création, et grâce à des habitudes de gestion rigoureuse et prudente, la société Néodyme se transforme de SAS en Scop SA en décembre 2020 (plus de 70 % des salariés sont devenus sociétaires) grâce à l’appui de l’Union régionale des Scop et Scic Ile-de-France, Centre-Val de Loire et Outre-mer. Le groupe est ré parti entre le siège à Joué-lès-Tours (37), des agences aux quatre coins de la métropole, et deux filiales en Océanie. Avec un CA en hausse et un résultat net historique dès 2022, Néodyme confirme la viabilité et la pérennité du choix de la transmission d’entreprise en Scop à ses salariés, qui lui permet aujourd’hui le rapprochement avec TPAe et la transformation de cette dernière, à son tour, en Scop.

« Il y a moins de 2 ans, nous ne nous connaissions pas encore avec le dirigeant de TPAe. Ce sont les salariés de nos deux Scop qui nous ont mis en relation ! Et c’est en dialoguant avec les collaborateurs et la direction de Néodyme qu’Olivier Jaouen a consolidé l'intérêt de céder l'entreprise à ses salariés. Avec la vision centrée sur l’humain de son entreprise, il souhaitait garder avant tout une équipe performante, autonome et soudée. À ce jour, TPAe reste maître de ses choix stratégiques sur la société. Ce regroupement est basé sur des directions sociales et un partage de valeur commune.

En effet, notre regroupement permet d’avancer plus vite sur le mode de fonctionnement entre salariés, sociétaires et le CA.

Cela permet de créer des passerelles plus faciles sur des sujets techniques et commerciaux et répondre plus facilement sur des sujets communs étant donné que nos activités sont complémentaires. Nous proposons ainsi un panel de services plus large dans les territoires car chacun des salariés reste dans sa région », explique Marion Barbarin, directrice générale du groupe Néodyme.

« Nous avons décidé de nous rapprocher de Néodyme en cette fin de l’année 2023 afin de pouvoir bénéficier de nouveaux marchés en France dans un premier temps, puis pourquoi pas élargir à l’international dans les années à venir. Néodyme est une entreprise qui travaille dans le milieu industriel alors que TPAe intervient plutôt avec les collectivités, surtout en Bretagne et en Corse.

Nos deux entreprises sont complémentaires. Les groupements de Scop sont encore assez rares en France, et pour cela nous sommes très fiers », exprime Olivier Jaouen, dirigeant du bureau d’études TPAe.

Le groupement de Scop : un dispositif législatif pour changer d’échelle !

Depuis juillet 2014, la Loi ESS autorise la création de groupements de Scop pour permettre à celles-ci de changer d’échelle, notamment en se développant sur certains  marchés fortement concurrentiels. Concrètement, le groupement de Scop permet d’organiser plusieurs Scop autour d’une « Scop mère » qui peut détenir jusqu’à 51 % de leur capital et de leurs droits de vote, immédiatement ou à l’issue d’un délai de 10 ans en cas de transformation en Scop d’une de ses filiales. Avec ce dispositif législatif, les Scop peuvent réaliser un véritable « essaimage coopératif » sur l’ensemble de leurs structures ou de leurs acquisitions et ainsi se développer pour atteindre une taille plus   compétitive, mais aussi associer les salariés à la gouvernance et aux résultats de l’entreprise, et accroître le financement du groupe par l’actionnariat des salariés. Aussi, les Scop, membres d’un groupement, mettent en place une harmonisation de leurs pratiques coopératives leur permettant de déployer une importante synergie.

A propos de TPAe

• Entreprise fondé e en 1993, transmise en Scop en 2023
• Siège social à Landerneau (29) et agences à Lanester (56), à Pordic (22) et Ajaccio (2A)
• 24 ingé nieurs et techniciens experts dont 13 sociétaires au sein de TPAe
• 1,2 M€ de CA en 2023

A propos de Néodyme

• Entreprise fondée en 2004, transformée en Scop en 2020
• Siège social à Joué-lès-Tours (37), des agences aux quatre coins de la métropole, et deux filiales en Océanie
• 130 collaborateurs (groupe)
• 7,7 M€ de CA en 2023

 

Contacts presse - Agence Shadow communication
Nina Djitli Chaumont – ninadjitlichaumont@shadowcommunication.fr – 06 62 94 86 84
Karima Doukkali – karimadoukkali@shadowcommunication.fr – 07 77 36 64 10

Les dernières actualités

Bédélire a fêté ses 30 bougies !

Le 21 octobre dernier, c'est chez sa voisine coopérative Le Bateau ivre que la librairie indépendante Bédélire, véritable institution culturelle à Tours, a fêté ses 30 ans d'existence… et ses 1 an en Scop ! Ses 5 salarié·es ont en effet repris le flambeau au départ à la retraite de l'une de sa fondatrice. Un sacré défi qu'ils et elles relèvent avec brio, en assurant depuis le développement de la librairie.
Lire plus...
prev
next