Bienvenue sur le site de votre Union Régionale

À Brétigny sur Orge, la Ferme « laboratoire » de l’Envol est officiellement lancée !

06 07 2022

Plus de 700 personnes (institutionnels, médias, grand public et partenaires) se sont succédé samedi 25 juin sur la Base 217 à Brétigny sur Orge pour célébrer l’inauguration de la Ferme de l’Envol dans une ambiance champêtre !

A une vingtaine de kilomètres de Paris et à deux pas de la gare RER de Brétigny-sur-Orge, la Scop La Ferme de l’Envol est installée sur l’ancienne base aérienne militaire 217. Fruit d’une longue réflexion, elle est le premier projet porté par la Scic SFA (Société des Fermes Agroécologiques - Fermes d'Avenir), créée en 2019 et visant l’accompagnement à la création de fermes respectant tant les agriculteur·trices que les consommateur·trices, à voir le jour. Le résultat d’une co-construction entre personnes publiques, restaurateur·trices, associations locales, investisseur·e·s, habitant·e·s et bien entendu, agriculteur·trices.

Le lieu, véritable laboratoire de techniques agroécologiques, en plus de ses fonctions d’élevage, s’inspire très largement des techniques de la permaculture. Ses 4 salarié·e·s, qui cultivent à eux seuls les 75 Ha de polyculture et d’élevage, y allient élevage, maraîchage, arboriculture et grande culture.

Le projet fait partie du programme de transition agricole et alimentaire Sésame qui a pour objectif de créer 100 fermes agroécologiques. Derrière la création de la Ferme de l’Envol se trouve ainsi la volonté des personnes qui y travaillent de prouver que les fermes agroécologiques sont rentables et viables économiquement, pas seulement écologiquement.

Ce projet d’utilité publique a été conçu autour de 4 grands objectifs :
✔Assurer le renouvellement générationnel du monde agricole
✔ Créer une ferme agroécologique, respectueuse de l’environnement et pérenne dans le temps
✔ Développer le circuit court
✔ Tester des formes innovantes de gouvernance horizontale et coopérative

La Ferme est un espace de production agricole, mais pas seulement. C’est aussi un lieu d’accueil au public, un espace de formation et une plateforme pour les associations locales. C’est ce qu’on pu découvrir les quelque 700 participant·e·s à la journée portes ouvertes du 25 juin dernier, au programme de laquelle on pouvait trouver des conférences, des animations pour les enfants, une vente de produits de la ferme, des ateliers thématiques etc… L’événement était co-organisé par l’agglomération Cœur Essonne, le réseau Fermes d’avenir, ainsi que la start-up Alancienne.

 

Crédit photos : Fermes d'Avenir

Les dernières actualités

20 ans de Libre pour Néréide, la coopérative qui fabrique les logiciels autrement !

Depuis 20 ans, la Scop tourangelle Néréide, spécialisée dans la création de solutions de gestion pour les entreprises, conjugue liberté et rigueur. Par son expertise acquise dans le domaine du logiciel libre, la Scop jouit aujourd’hui d’une notoriété et d’un savoir-faire reconnu auprès de ses clients, grands comptes, start-up comme associations ! Sa gouvernance horizontale est par ailleurs un atout pour apporter des solutions innovantes et pertinentes à ses interlocuteurs. Coup d’œil dans le rétro de la coopérative qui fabrique les logiciels autrement !
Lire plus...

"Ce que nous pouvons en Communs", avec la CAE Clara & Clara Bis

« Ce que nous pouvons en Communs »… un thème qui interpelle, tout particulièrement lorsqu’on est entrepreneur·es individuel·les ! Qui plus est dans un secteur, celui de la culture, qui regroupe des activités si diverses… C’est donc le sujet sur lequel a choisi de se pencher la CAE parisienne Clara & Clara Bis pour la 5e édition de sa Journée professionnelle à destination du secteur culturel, organisée en partenariat avec le Ministère de la Culture et la Mairie de Paris, et qui a rassemblé une centaine de participant·es le 30 mai dernier.
Lire plus...

Au Bourgeon Vert fleurit en Scic

Durant tout le week-end du 25 mai, le magasin Berruyer Biocoop Au Bourgeon Vert a fêté officiellement sa transformation en Scic (Société Coopérative d’Intérêt Collectif). Près de 500 sociétaires composent aujourd’hui la coopérative. Un choix de statut qui était évident pour les différentes parties prenantes du projet : cédante, salarié·es, client·es et fournisseurs. Objectif du collectif : cultiver la mixité des personnes, des compétences et des idées pour défendre les valeurs de LA Bio et renforcer son développement sur le territoire !
Lire plus...
prev
next