Procirep devient une Scop

Cet atelier parisien de répartition de matériel photographique et électronique a été repris par ses salariés en Scop en décembre 2013. L'entreprise existait depuis 1980 et les salariés se sont battus et ont obtenu la poursuite de l'activité de l'entreprise sous forme coopérative. Ils sont maintenant propriétaire de ce bel outil de travail et maître de leur destin.

Une Scop en bref

Une Scop a la particularité d'appartenir à ses salariés associés majoritaires (ils détiennent au minimum 51% du capital et 65% des droits de vote). Les décisions fonctionnant sur un principe démocratique, tout salarié associé détient une voix lors des Assemblées Générales, quel que soit le montant de son capital. Impliqués, écoutés, ils sont aussi motivés par le système de répartition équitable de la richesse produite (entreprise, capital, salariat) : en moyenne, les Scop redistribuent 40% des résultats à leurs salariés. Les Scop démontrent les vertus d'une économie organisée sur la durée.

Les Scop et les Scic à Paris

La Ville de Paris soutient l'Union régionale des Scop depuis plusieurs années.

La ville compte plus de 150 coopératives (Scop et Scic). Parmi elles, des coopératives historiques : Les Charpentiers de Paris (1893), ou Soe Stuc et Staff (1905), des coopératives "mythiques" : le théâtre du Soleil, l'Orchestre Colonne...  mais aussi de nombreuses entreprises de conseil, une boulangerie (les Scopains d'abord)), de la culture (la CAE Clara, l'Ecole Atla...)...

Témoignages de créateurs parisiens :