De l'idée au produit, ils réfléchissent avec vous pour une éco-conception préventive.

Ces deux ingénieurs aux parcours complémentaires (Anthony spécialisé dans l'environnement, François-Xavier dans le design industriel) ont tout les deux été consultants auprès d'entreprises de toutes tailles. Ils ont décidé de développer leur propre structure afin de proposer une nouvelle offre d'accompagnement à l'éco-conception. La Coopérative Mu est née ainsi. Force de proposition et aide à la décision, ils réfléchissent avec leurs clients à l'éco-conception d'un produit ou d'un service, de l'idée à sa commercialisation.

Transparence, fonctionnement démocratique, implication des salariés... c'est leur manière de voir l'entreprise et c'est tout naturellement qu'ils se sont tournés vers le statut Scop. Cela permet d'être dans une démarche parfaitement cohérente entre les prestations qu'ils proposent et leur fonctionnement interne.

Pour monter ce projet, ils ont été accompagnés par l'Union régionale qui les a guidés dans leur démarche de création. Ils se sont également entourés de nombreux partenaires (le Centre Francilien de l'innovation, La Nef, Envie d'Agir, Paris Initiatives Entreprises) et n'ont pas hésité à frapper aux portes pour confronter leur projet à des points de vue différents.

La Scop va fêter sa 1ere année d'exercice et a déjà travaillé pour des noms prestigieux : LVMH, Picard, Le lieu du design ... ils souhaitent élargir leur clientèle en travaillant notamment avec des TPE/PME qui sont souvent très à l'écoute et demandeuses de solutions « éco-conçues ».


Leurs projets ?
Développer une plateforme collaborative permettant la mutualisation des connaissances et des compétences. Elle contribuera à l'animation d'un réseau d'expert dans différents domaines pour réfléchir à de nouvelles solutions cohérentes avec les enjeux actuels, et sur des thématiques clés comme l'alimentation, les transports, l'énergie...

Un conseil à des créateurs qui souhaitent se lancer ?
« Ne pas hésiter à aller frapper aux portes, à chercher des accompagnateurs pour améliorer le projet et surtout le faire assez tôt : plus on tarde et plus la remise en question est difficile.

Pour la Coopérative Mu, nous avons fait le tour de nos pairs avant de nous lancer, nous avons demandé les avis de designer, sociologue, économiste,... ces regards critiques issus de monde assez divers nous ont permis de tailler au mieux le projet, de voir les failles, de déceler les incohérences et de concevoir une proposition adaptée au besoin de nos clients. »