Anthropolinks : l'anthropologie au service des ONG, des décideurs publics et des multinationales

Témoignage de Marine Robillard,, salariée associée de la Scop Anthropolinks

Construire une voie de chemin de fer aux confins de la Guinée ou implanter une aire protégée aux Philippines impacte nécessairement le territoire, les communautés et l'économie locale. Et c'est là qu'Anthropolinks intervient.

Ces 3 anthropologues œuvrent à toutes les étapes d'un projet : elles réalisent des études sur le terrain, veillent au respect des standards internationaux, s'assurent que les engagements pris par les donneurs d'ordres sont bien respectés et apportent leurs éclairages dans des situations de conflits...Leurs clients ? Les ONG, les décideurs publics, les multinationales et plus généralement, tout porteur d'un projet d'aide d'urgence, de développement, de conservation de la nature, d'implantation économique, d'infrastructures...

C'est en 2010, lorsqu'elles rédigent leur thèse, que ces 3 chercheuses au Muséum national d'Histoire naturelle sentent que leurs recherches intéressent au-delà du milieu académique. Elles créent leur bureau d'études et se tournent naturellement vers le statut Scop : « cela correspond à nos valeurs, nous souhaitons partager les risques, les joies, les profits ». Elles sont accompagnées par l'Union régionale de Scop et rejoignent l'incubateur Agoranov (incubateur spécialisé dans l'innovation technologique également tourné vers l'innovation de service). « L'accompagnement de ces deux structures a été complémentaire. L'incubateur créé une émulation car nous avons tous les mêmes problématiques liées à la recherche. L'Urscop nous conseille sur les aspects coopératifs et entrepreneuriaux. Nous avons notamment suivi une formation commerciale qui fut un véritable déclic car en tant que chercheuses, ce n'est pas notre culture cela nous a permis de réfléchir à notre démarche. Nous assistons régulièrement aux rencontres organisées par le réseau et sommes toujours ravies de rencontrer d'autres coopératives. »

Des conseils pour les porteurs de projets ?

  • Se lancer (et à plusieurs c'est mieux !) : plus d'idées, d'émulation, une plus grande force de travail
  • Être accompagné : l'incubateur et l'Urscop sont complémentaires pour nous. L'Urscop nous apporte une véritable écoute, on se sent épaulées et l'incubateur nous permet d'avoir des échanges permanents avec d'autres entreprises qui se posent ou se sont posées les mêmes questions que nous.

Coordonnées de la Scop Antrhopolinks :
10 rue de Lyon | 75012 PARIS
Téléphone : +33 970 46 46 05
E-mail : contact@anthropolinks.com
Site : www.anthropolinks.com

Une Scop en bref

Une Scop a la particularité d'appartenir à ses salariés associés majoritaires (ils détiennent au minimum 51% du capital et 65% des droits de vote). Les décisions fonctionnant sur un principe démocratique, tout salarié associé détient une voix lors des Assemblées Générales, quel que soit le montant de son capital. Impliqués, écoutés, ils sont aussi motivés par le système de répartition équitable de la richesse produite (entreprise, capital, salariat) : en moyenne, les Scop redistribuent 40% des résultats à leurs salariés. Les Scop démontrent les vertus d'une économie organisée sur la durée.

Les Scop et les Scic à Paris

La Ville de Paris soutient l'Union régionale des Scop depuis plusieurs années.

La ville compte plus de 150 coopératives (Scop et Scic). Parmi elles, des coopératives historiques : Les Charpentiers de Paris (1893), ou Soe Stuc et Staff (1905), des coopératives "mythiques" : le théâtre du Soleil, l'Orchestre Colonne...  mais aussi de nombreuses entreprises de conseil, une boulangerie (les Scopains d'abord)), de la culture (la CAE Clara, l'Ecole Atla...)...

Témoignages de créateurs parisiens :