La région Ile-de-France s'engage pour l'apprentissage

Dans son combat pour l’emploi, et notamment celui des jeunes, la Région Ile-de-France a fait du développement de l’apprentissage une de ses priorités.

Ce dernier constitue en effet un levier incontournable ayant démontré son efficacité en matière d’insertion professionnelle. Ce sont en effet près de 70 % des jeunes apprentis qui décrochent un emploi en quelques mois.

L’apprentissage offre aux jeunes un parcours opérationnel pour maitriser un métier, comprendre l’entreprise, acquérir les savoirs et savoir-faire indispensables et ainsi accroître leur capacité d’intégration dans les entreprises.

La Région Ile-de-France a lancé, dès février 2016, une politique très volontariste en faveur de l’apprentissage, matérialisée par plusieurs mesures fortes au service d’un objectif ambitieux : augmenter le nombre d’apprentis en Île-de-France de 80 000 aujourd’hui à 100 000 en 2021.

Ce changement de volumétrie ne pourra se faire sans la mobilisation des entreprises franciliennes, et notamment des entreprises coopératives, pour lesquelles la transmission de savoirs est consubstantielle à leur mode de gouvernance et à leur fonctionnement.

Convaincue que l’apprentissage permet de « faire grandir » simultanément les jeunes apprentis et les entreprises qui les emploient, la Région s’appuie ainsi sur le soutien de l’Union Régionale des Scop, son partenaire depuis 2005, et des développeurs de l’apprentissage des Centres de Formations des Apprentis (CFA) pour encourager au recrutement d’apprentis dans les entreprises coopératives.

Des premières actions concrètes ont déjà été menées, à l’instar de la rencontre organisée le 14 octobre 2016 entre une dizaine de développeurs de CFA, l’URSCOP et Monsieur Bruno Rondet, PDG de la Scop « Soe Stuc & Staff » afin d’échanger sur les besoins en apprentissage des entreprises et les modalités de recrutement d’un apprenti. D’autres actions seront conduites dans les mois à venir, en partenariat avec l’URSCOP, afin de renforcer les liens entre les acteurs et améliorer la coopération dans le recrutement d’apprentis.

A travers ces actions, il s’agit à la fois de sensibiliser les entreprises coopératives à l’apprentissage et de mieux faire connaître le modèle coopératif aux jeunes apprentis pour qu’ils puissent demain promouvoir ses principes et ses valeurs.

Je compte donc sur la mobilisation de chacun d’entre vous pour impulser ce chaînage vertueux et contribuer ainsi au développement de l’économie francilienne.

Jérôme Chartier, premier Vice-président chargé de l’économie et de l’emploi du Conseil régional Île-de-France