Le Conseil général mobilisé en faveur des Scop, un modèle d'entreprenariat créateur d'emplois

Communiqué de presse, 26 novembre 2014

Le Conseil général et l'Union régionale des sociétés coopératives (Urscop) signeront une convention lundi 1er décembre 2014, à 10h30, à l'Assemblée départementale.

« Au Conseil général, nous avons fait de la création d'emplois l'une de nos priorités. La signature d'une convention avec l'Urscop marque ainsi notre souci de développer un autre modèle d'entreprenariat, créateur d'emplois en Essonne », déclare Jérôme Guedj, Président du Conseil général de l'Essonne.

Sur les dix dernières années, l'ESS a créé en France 440 000 emplois nouveaux, en croissance de 23%. Dans le même temps, l'ensemble de l'emploi privé n'augmentait que de 7 %. Les coopératives sont présentes dans tous les secteurs d'activité (le conseil et le service aux entreprises, le bâtiment, le commerce, la culture, le service aux personnes, le commerce équitable, etc.). La taille moyenne d'une coopérative est de 30 salariés en Ile-de-France mais elle recouvre une réalité plus disparate de structures allant de moins de 10 salariés à parfois plus de 2000 salariés. 78% d'entre elles sont des créations pures et 17% sont le résultat d'une transmission d'entreprise ou de la transformation d'une association.

« Souhaitant faciliter la création, le développement ou la reprise d'activités sous forme de structures relevant de l'Economie sociale et solidaire, le Conseil général a souhaité développer un partenariat avec l'Urscop, afin de renforcer et d'élargir le champ des actions conduites dans ce domaine », déclare Guy Bonneau, Vice-président chargé de l'insertion, de l'Economie Sociale et Solidaire et des nouveaux emplois.

L'Urscop compte 420 sociétés coopératives et participatives (Scop), et sociétés coopératives d'intérêt collectif (Scic) positionnées sur une diversité de secteurs d'activités et représentant plus de 10 000 emplois. En 2014, l'Essonne compte une vingtaine de Scop qui représentent 1 000 emplois.

« Le succès résidant beaucoup dans la promotion du statut et l'expertise apportée à des porteurs de projets tentés par l'aventure Scop ou Scic, il nous a semblé utile de renforcer la présence du réseau en Essonne afin d'animer et d'organiser des rencontres collectives dans le but de mettre l'expertise à disposition des territoires. En Ile-de-France, seuls deux départements (Paris et le Val-de-Marne) bénéficient d'un conseiller Urscop à temps plein. Ce renforcement ayant eu des conséquences immédiates sur le nombre de coopératives créées, le Conseil général de l'Essonne souhaite accentuer la présence de cette instance régionale sur son territoire en prenant appui sur des partenaires dédiés (tels que l'Agence pour l'économie en Essonne (AEE), la Chambre de commerce et d'industrie de l'Essonne (CCIE), Essonne Active, Pôle Emploi, etc.) », poursuit Guy Bonneau.

Compte tenu de l'enjeu que représente le renforcement de l'Urscop auprès des créateurs et des repreneurs d'entreprises en Essonne, le Conseil général lui attribuera une subvention de fonctionnement de 20 000€.

La convention entre le Conseil général et l'Urscop sera signée lundi 1er décembre, à 10h30, à l'Assemblée départementale, à Evry, en présence de Jérôme Guedj, Guy Bonneau, Françoise Fagois, Directrice de l'Urscop, et Jean-Marc Morandi, PDG de Scoping, entreprise massicoise d'ingénierie en maîtrise d'œuvre.

Une Scop ?

  • Une entreprise dont les salariés sont les propriétaires...
  • ...et les principaux décisionnaires
  • Une entreprise démocratique
  • Une redistribution équitable des profits

    Qu'est-ce qu'une Scop ?

Une Scic ?

  • Une entreprise basée sur le multisociétariat
  • Une entreprise qui répond aux besoins collectifs des territoires
  • Une entreprise démocratique

    Qu'est-ce qu'une Scic ?