SETCO : Le dirigeant transmet son entreprise en Scop à ses 28 salariés !

Communiqué de presse | Le Houlme, le 25 avril 2014

Pour préserver leur indépendance et assurer la pérennité de leur entreprise, ils ont fait le choix de la Scop ! Le capital et l'avenir de SETCO (spécialisés pose de portes-fenêtres, de portes automatiques...) appartiennent désormais à ses salariés.

Pour le cédant, transmettre à ses salariés en Scop paraissait naturel. Il s'est donc rapproché de l'Union régionale des Scop il y a plus d'un an pour étudier la faisabilité de la transmission et a ensuite fait cette proposition entamant ainsi le processus associant l'encadrement de l'entreprise puis l'ensemble des salariés.

Pendant cette période de réflexion et d'appropriation du projet par les salariés, l'avenir de SETCO a été posé ; plusieurs réunions d'information et sessions de formation ont été organisées avec l'équipe dirigeante et l'ensemble de l'équipe pour présenter les principes Scop, le rôle des associés et dessiner -en fonction de la vision de l'équipe d'encadrement et des envies du collectif- ce que sera la future coopérative.

La solution de transmettre SETCO en SCOP s'est imposée car seule répondant aux attentes à la fois des salariés et du cédant. Pour assurer une transition en douceur, ce dernier restera présent pendant deux ans au côté de son successeur.

La transmission s'est faite avec l'accompagnement de l'Union régionale des Scop sur les aspects coopératifs et économique du projet (faisabilité, recherche d'un deuxième partenaire financier...) mais également sur les aspects juridiques de la cession (rédaction du protocole...). Initiative Rouen a confirmé la faisabilité économique. Et la Région Haute-Normandie a apporté son soutien financier à travers le dispositif « Région coopérative ». Les deux banques partenaires de l'opération sont le Crédit Agricole, banque de l'entreprise et le Crédit Coopératif, apporté par le réseau des Scop.

Depuis le 30 janvier 2014, 28 salariés sont devenus associés de leur entreprise. Selon les principes Scop, ils détiennent la majorité du capital et des droits de vote. Ils sont également motivés par une répartition plus équitable des bénéfices : en moyenne, les Scop redistribuent 40% des résultats à leurs salariés.

 La Scop a la particularité d'appartenir à ses salariés associés majoritaires (ils détiennent au minimum 51% du capital et 65% des droits de vote).
Les décisions fonctionnant sur un principe démocratique, tout salarié associé détient une voix lors des Assemblées Générales, quel que soit le montant de son capital. Impliqués, écoutés, ils sont aussi motivés par le système de répartition équitable de la richesse produite (entreprise, capital, salariat) : en moyenne, les Scop redistribuent 40% des résultats à leurs salariés. Les Scop démontrent les vertus d'une économie organisée sur la durée.

Les photos de la conférence de presse

Monique Le Gal, Responsable administratif et financier, Bernard Rio, cédant et Bertrand Challoy, repreneur.
Bernard Rio, le cédant ; Bertrand Challoy, le repreneur ; Claude Taleb, Vice-Président de la Région Haute-Normandie, Françoise Fagois, Directrice de l'Urscop
Bernard Rio, le cédant et Bertrand Challoy, le repreneur
Bernard Rio, le cédant et Bertrand Challoy, le repreneur
Bernard Rio, le cédant et Bertrand Challoy, le repreneur
Bertrand Challoy, Claude Taleb et Françoise Fagois
Bertrand Challoy, Claude Taleb et Françoise Fagois
Jean-Baptiste Belliard, Délégué d'Initiative Rouen
Bernard Rio, Bertrand Challoy et Claude Taleb
Claude Taleb, Vice-Président de la Région Haute-Normandie et Bertrand Challoy, repreneur de SETCO

SETCO

La société SETCO créée en 1977, a développé son activité autour des produits de fermeture du Bâtiment (fenêtres, vérandas, stores, volets, portails, automatismes).

Elle compte à ce jour un effectif de 28 personnes, et réalise en moyenne un chiffre d'affaires de 3200 k€ H.T.

Elle a fidélisé une clientèle de particuliers et a développé en parallèle une activité de chantiers plus importants pour les collectivités, bailleurs sociaux, industries, entreprises générales tels qu'Eiffage, Sogea, Seine habitat, Crédit Agricole, ...)

L'Union régionale des Scop

L'URSCOP est un réseau d'accompagnement et d'appui stratégique dédié aux entreprises coopératives. Elle les fédère et représente leurs intérêts. Elle met en place pour elles des cycles de conférences, de rencontres et de formations, dans les domaines de la gestion économique et financière, des ressources humaines, de l'animation coopérative et du management. Elle accompagne tous les entrepreneurs dans leurs projets de création, reprise et de transmission d'entreprise en coopérative.

Initiative Rouen

Initiative Rouen est une association loi 1901, créée en 1983. Son objectif est d'accompagner des entreprises pérennes créatrices d'une valeur ajoutée économique sur les territoires de la CCI de Rouen et de la CCI d'Elbeuf. Ses missions sont les suivantes : L'accompagnement au montage de projet de création ou de reprise d'entreprises, la validation de projets et l'appui au financement, et le suivi parrainage des jeunes entreprises financées.
Initiative Rouen fait partie du Réseau Initiative France qui compte 230 plateformes. Initiative France est le premier réseau national de financement et d'accompagnement à la création reprise d'entreprises.

La Région Haute-Normandie

Pour répondre aux attentes et besoins des entrepreneurs de l'ESS d'origine très variée, la Région a développé une série d'outils adaptés à chaque besoin :

  • Région Coopérative. La Région soutient depuis 2011 la création et la reprise d'entreprises en sociétés sous statut coopératif. Il s'agit d'un soutien financier aux créateurs-repreneurs de Sociétés coopératives et participatives (SCOP) ou de Sociétés coopératives d'intérêt collectif (SCIC), en appui à la constitution du capital social. Cette aide financière est associée à accompagnement à la création. A ce titre, la Région Haute-Normandie devrait apporter son soutien à SETCO à hauteur de 74 500 € répartis entre les salariés associés
  • l'appel à projets Eco Région solidaire annuel qui existe depuis 2006 constitue un soutien à l'innovation sociale en aidant les porteurs de projet à inventer de nouveaux modèles d'entreprises, répondant à un besoin de la société peu ou mal satisfait.
  • l'ARESS, l'aide régionale à l'économie sociale et solidaire qui accompagne les entrepreneurs de l'économie sociale lors de la création et du développement de leur entreprise.

En outre, la Région a participé à la création de l'ADRESS (l'agence pour une développement régional de l'économie sociale et solidaire) chargée de promouvoir et d'animer les filières de l'économie sociale et solidaire.

Ces outils permettent de soutenir les projets quel que soit leur domaine d'activité ou leur statut juridique dans un esprit de coopération et d'entraide mutuelle.