2012, une année féconde pour les Scop

Communiqué de presse de la Confédération générale des Scop,
Le 14 mai 2013, Paris

Dynamique de création

Chiffres - Création des Scop en 2012
Source : CGSCOP, 2013

A l'occasion de la publication de ses chiffres clés 2012, la Confédération générale des Scop dévoile les principaux indicateurs de leur dynamique de création.

Ainsi, 248 nouvelles Sociétés coopératives et participatives ont vu le jour en 2012, ce qui porte le nombre total de Scop à 2 165 coopératives salariant 43 860 co-entrepreneurs. Il faut remonter avant la crise (2007) pour retrouver un aussi bon niveau de création.

Même si en valeur absolue ces chiffres peuvent paraître modestes, ils témoignent néanmoins d'un attrait pour le modèle dont les spécificités statutaires (gouvernance démocratique et répartition équitable des résultats) assurent une plus grande pérennité. Ainsi, parmi les Scop créées il y a trois ans, 82,5 % poursuivent aujourd'hui leur activité (contre 66 % pour les entreprises françaises - Insee), ce qui est également le cas de 66,1 % de celles âgées de cinq ans, contre un taux de pérennité à 5 ans de 50 % pour les entreprises françaises.

Emplois, une hausse de 4 % en 2012

Aujourd'hui, Scop et Scic emploient 43 860 salariés, soit une création nette de 1 600 emplois en un an. Si 63 % des emplois générés sont issus des nouvelles coopératives, près d'un quart sont des postes consolidés par les transmissions d'entreprises saines à leurs salariés alors que celles-ci ne représentent que 10 % des créations de Sociétés coopératives et participatives en 2012. Cette source d'emplois constitue désormais une priorité pour la CG Scop qui se mobilise actuellement, avec les Unions régionales des Scop, sur la mise en place d'un plan de développement spécifique.

Les services, première source de création de Scop

Alors que nous observons des créations nettes de Scop et de Scic dans les métiers du commerce et de « l'éducation, santé et action sociale » en 2012, le secteur des services (production audiovisuelle, édition, services informatiques, conseil, architecture, ingénierie...) reste non seulement la première activité avec 43,7 % des entreprises et le premier « employeur » (35,9 %) mais aussi le plus dynamique en totalisant les trois quarts des créations nettes.

Les Sociétés coopératives et participatives évoluent donc principalement dans les domaines tertiaires, même si la construction et l'industrie manufacturière occupent toujours les places du podium et emploient 43 % des co-entrepreneurs.

A propos de la Confédération générale des Scop

Porte-parole des Scop et des Scic auprès des pouvoirs publics et des acteurs politiques, économiques et sociaux, la Confédération générale des Sociétés coopératives et participatives a pour mission de coordonner et d'animer le réseau des Scop et Scic, présent sur tout le territoire avec 13 Unions régionales et 3 Fédérations de métiers (BTP, industrie et communication).

Le réseau propose un service complet aux 2 100 Scop et Scic adhérentes et aux porteurs de projet : accueil et suivi personnalisé, accompagnement juridique, solutions de financements adaptées à la création d'entreprises comme à leur développement, formations, échanges professionnels...
Site : www.les-scop.coop

Contact presse :
Ozinfos : Malek Prat - 01 42 85 47 32