Avec plus de 80 nouvelles Scop en 2 ans, les Scop affichent leur dynamisme

La récente Assemblée Générale de l'Union Régionale des Scop Ile de France, Centre Orléanais, Haute Normandie, Dom Tom, a une nouvelle fois permis au mouvement des entreprises coopératives d'afficher son dynamisme en période de crise économique.

En effet, au cours des deux dernières années, l'URSCOP a soutenu la création de 82 nouvelles entreprises ! SMP Baltzer (mécanique de précision), et Tribu Développement Durable (bureau d'études techniques dans le bâtiment) en sont des exemples récents.

Tous les acteurs du développement économique sont à la recherche de solutions innovantes et alternatives pour sauvegarder l'emploi et maintenir l'activité économique sur le territoire. Les Sociétés Coopératives et Participatives sont des solutions qui garantissent un ancrage territorial fort et durable des entreprises, donc de l'emploi.

Qu'il s'agisse de créateurs, de salariés souhaitant reprendre leur entreprise en dépôt de bilan, ou lors du départ à la retraite du dirigeant, l'URSCOP et le mouvement coopératifs accompagnent les démarches de ces entrepreneurs et les suivent dans la durée.

Les SCOP sont avant tout des entreprises !

Elles connaissent la concurrence et peuvent être impactées par les difficultés de la conjoncture (chute du carnet de commande...). Pourtant, elles disposent d'atouts par rapports aux autres entreprises : fonds propres importants qui garantissent la stabilité financière, gouvernance participative et implication des salariés, partage équitable des bénéfices ;

Pour Sylvie Nourry, directrice de l'Union Régionale des Scop Ile de France, Centre Orléanais, Haute Normandie, Dom Tom, "Les entrepreneurs qui viennent nous voir, parfois déçus de l'individualisme qui règne dans les grands groupes, trouvent dans ce modèle une solution pour travailler ensemble au quotidien. Certains nous disent que depuis qu'ils en Scop, ils vont au travail tous les matins beaucoup plus sereinement. Ils savent que l'avenir de l'entreprise est entre leurs mains."