Aide à la création de tiers-lieux en Ile-de-France

Vous avez un projet de création d'un tiers-lieu en coopérative ? Scop et Scic, la Région Ile-de-France lance un appel à projets !

Vous avez jusqu'au 27 juillet pour postuler.

Avec sa stratégie #Leader, la Région Ile-de-France a confirmé que les tiers-lieux (espaces de travail collaboratif type coworking, fablabs, télécentres…) constituaient une priorité régionale, annonçant 1 000 tiers-lieux à l’horizon 2021. Elle souhaite favoriser leur émergence et leur développement particulièrement dans les espaces ruraux, périurbains et politique de la ville.

Près de 650 tiers-lieux sont recensés sur le territoire francilien. Plus de la moitié d’entre eux se concentrent dans la capitale, la petite couronne représente 30% de l’offre francilienne disponible et la grande couronne ne compte que 125 tiers-lieux.

Cette offre apparaît aujourd’hui comme insuffisante pour l’Île-de-France. De plus, le déséquilibre dans la répartition géographique des tiers-lieux se traduit par une inégalité d’accès à cette offre.

À travers son appel à projets, la Région souhaite encourager le développement d’une offre diversifiée répondant aux principaux enjeux exposés plus haut, en particulier la réduction des inégalités d’accès entre Paris et sa banlieue. La Région soutiendra donc prioritairement les projets de tiers-lieux en grande couronne et dans les zones politiques de la ville. La Région privilégiera les offres présentant par leur taille et la qualité de leur offre un réel effet de levier sur l’offre globale francilienne.

Pour qui ?

  • Les collectivités locales et leurs groupements,
  • Les établissements publics,
  • Les établissements publics d’enseignement supérieur et de recherche,
  • Les associations,
  • Les entreprises (quels que soient leur taille et leur statut juridique).

Critères de sélection des projets :

Les candidatures sont sélectionnées au regard des critères suivants :

  • La nature du projet et son adéquation à un besoin exprimé,
  • La contribution à la réduction des inégalités d’accès à cette offre en Île-de-France, notamment en grande couronne et dans les zones politique de la ville,
  • La qualité de l’offre de services proposés (THD, wifi dédié, salle de réunion, formation, évènementiel, conciergerie…),
  • La qualité du design du projet. A cet égard, les coûts de designer font partie des dépenses éligibles,
  • La mise à disposition d’équipements et/ou d’espaces mutualisés à l’attention de porteurs de projets ou d’entreprises (ex : le partage de machines dans le cas des fablabs),
  • Le modèle économique et la viabilité du projet,
  • La taille du lieu,
  • L’animation proposée,
  • La qualité des liens avec l’écosystème local,
  • Le caractère incitatif de l’aide régionale.           

Par ailleurs, atout précieux pour le futur développement de l’espace, l’existence préalable d’un collectif d’utilisateurs sera valorisée par la Région lors de la sélection des projets lauréats.

En ce qui concerne plus spécifiquement les fablabs, la Région souhaite mettre l’accent sur les espaces permettant d’accueillir des artisans.

Dépenses éligibles :

L’aide régionale porte sur les dépenses d’investissement suivantes :

  • Aménagements : modernisation des espaces, aménagement et équipements des locaux, travaux d’aménagement, achat de mobilier, installation de l’infrastructure réseau…
  • Équipements : machines, équipements industriels, équipements informatiques, y compris logiciels…
  • Études : les frais d’architecte ou de designer pour la réalisation de l’étude d’aménagement.

Les dépenses de construction (démolition, désamiantage, terrassement, maçonnerie, charpente, menuiseries, serrurerie…), les dépenses liées l’acquisition de friche ou encore aux honoraires de maitrise d’œuvre (frais de lancement de la structure, coordinateur SPS, bureau de contrôle, géomètre…) ne sont pas éligibles. Cependant, les frais d’architecte et de designer seront pris en compte.

De plus, les dépenses de fonctionnement n’entrent pas dans le dispositif d’aide.

Informations pratiques

La Région participe en moyenne à hauteur de 40% des dépenses d’investissement consacrées aux dépenses d’aménagement et d’équipement.

Le dépôt de dossier est possible depuis le 15 juin 2018 (limite de dépôt des dossiers le 27 juillet 2018).

Documents à télécharger sur le site de la Région