Les Hauts-de-Seine soutiennent l'ESS

Les Hauts-de-Seine lancent leur 3e appel à projet en faveur de l'économie sociale. A la clé, une aide financière pouvant aller jusqu'à 30 000€ pour un investissement ou 50 000€ pour le fonctionnement de votre structure.

Scop et Scic, vous avez jusqu'au 21 juin 2013 pour postuler !

Conseil général des Hauts de Seine

Faire converger les principes de l'économie sociale et solidaire avec notre développement socio-économique local, c'est la démarche qui anime cet appel à projets. 

Les critères de sélection

Le territoire de mise en œuvre du projet devra obligatoirement être le département des Hauts-de-Seine, que le projet ait une portée départementale ou intra-départementale (intercommunale ou communale.)

Ce projet devra revêtir une dimension économique (il devra être source de productions, d'échanges et de ventes) en sus de la dimension sociale et de service d'intérêt général. Enfin, le projet devra comprendre une dimension innovante.

Son modèle économique sera construit sur un principe d'hybridation des financements : produits des ventes, prestations subventions d'acteurs publics et /ou privés, et aussi valorisation de contributions en nature tels que la mise à disposition de locaux, le bénévolat, les dons...

Ce projet devra prévoir la création et/ou la consolidation d'emploi(s).

La dimension partenariale du projet retiendra toute l'attention du Conseil général.

L'ancrage territorial sera également examiné avec soin dans la mesure ou le conseil général souhaite apporter des réponses à des besoins peu, mal ou non satisfaits au regard de problématiques locales identifiées.

Le caractère innovant des projets sera un atout sera particulièrement pris en compte dans la sélection : projets ne correspondant à aucun autre existant en matière de services mais aussi de méthode ou de gouvernance, ou le caractère nouveau : projets n'ayant jamais été mis en œuvre dans les Hauts-de-Seine mais expérimentés avec succès au niveau national ou international. 

Les Scop et les Hauts-de-Seine

Le département compte une vingtaine de Scop. Parmi elles, la plus connue est certainement Chèque Déjeuner (émission de titre de paiement, plus de 2 000 salariés à Gennevilliers), mais aussi les Charpentiers de Paris (plus d'une centaine de salariés à Bagneux), Langage Forum (traduction, une vingtaine de salariés à Courbevoie), de nombreuses entreprises de conseil, un Théâtre (le Théâtre de Gennevilliers), une entreprise d'éditions de jeux (Origames à Boulogne) et la dernière née Chapeau Rouge (production audiovisuelle à Bois Colombes).

Une Scop, en bref

La Scop a la particularité d'appartenir à ses salariés associés majoritaires (ils détiennent au minimum 51% du capital et 65% des droits de vote).

Les décisions fonctionnant sur un principe démocratique, tout salarié associé détient une voix lors des Assemblées Générales, quel que soit le montant de son capital.

Impliqués, écoutés, ils sont aussi motivés par le système de répartition équitable de la richesse produite (entreprise, capital, salariat) : en moyenne, les Scop redistribuent 40% des résultats à leurs salariés. Les Scop démontrent les vertus d'une économie organisée sur la durée.

Créer son entreprise en Scop, comment faire ?

Participez à une première réunion d'information et suivez le parcours d'accompagnement de l'Urscop.