Alter’Incub : franc succès pour la 5e Journée de l’Innovation sociale le 21 juin à Orléans

Vendredi 21 juin, plus de 80 participant·e·s étaient réuni·e·s au LAB’O à Orléans, à l’occasion du lancement du 5e Appel à projets national du réseau des incubateurs Alter’Incub, dans le cadre des Journées de l’Innovation sociale.

Un programme varié, un public diversifié

Ouvert à tous, cet événement a mobilisé sur une journée des participant·e·s de tous horizons : des porteurs de projets actuellement en incubation, en passe d’y être, ou déjà sortis du dispositif, des partenaires du réseau, des professionnels de l’accompagnement, des chercheurs et des institutionnels, ainsi que des acteurs du réseau Alter’Incub implantés sur les autres régions de programme (Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine). Témoignages, ateliers et échanges avec les entrepreneurs autour de bornes interactives sont venus ponctuer cette journée.

Un accompagnement sur-mesure

12 porteurs de projets fraîchement sélectionnés pour la deuxième promotion de l’incubateur cette année, notamment, sont venus présenter leurs projets d’entreprise. Tournés vers le service à la personne, la mobilité, la culture, ou encore l’environnement, ces projets ont pour ambition d’apporter des réponses nouvelles à des besoins sociaux et environnementaux auxquels la société et ses institutions se savent ou ne peuvent répondre.

Précurseurs et le plus souvent portés par des collectifs, ces projets nécessitent une importante phase de maturation et d’expérimentation pour prouver leur efficacité. C’est là qu’interviennent les équipes d’Alter’Incub, en apportant aux futur·e·s entrepreneur·e·s une expertise et un accompagnement sur-mesure tout au long d’un parcours de 4 mois de pré-incubation et de 12 mois en incubation.

Un soutien actif : la Région Centre-Val de Loire

Activement soutenu par la Région Centre-Val de Loire et l’Europe au travers du dispositif Feder, le dernier né du réseau Alter’Incub participe à la structuration d’un écosystème régional autour de l’innovation sociale.

Pour clore cette journée, François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire, accompagné de Dominique Sacher, président de la CRESS Centre-Val de Loire et de Jean-Marc Morandi, président de l’Union régionale, ont lancé l’appel à candidature national.

Appel à projets national

Ouvert jusqu’au 20 septembre, cet appel à projets concerne plus particulièrement les domaines de la santé, culture, environnement, consommation, habitat, économie collaborative… Si vous avez un projet qui réponde à un besoin social sur votre territoire, n’hésitez plus, candidatez sur www.alterincub.coop !

Retour en images sur la journée du 21 juin

Arrivée des premiers participants
Présentation des projets incubés via l'outil Gogocarto sur les bornes interactives
Ouverture de la journée par Françoise Fagois, directrice de l'Union régionale des Scop et Scic et d'Alter'Incub Centre-Val de Loire, et Emmanuel Doudat, chargé de mission Alter'Incub CDVL
Lancement du 1er atelier
Lancement du 1er atelier
Lancement du 1er atelier
Lancement du 2e atelier
Lancement du 2e atelier
Témoignage de projets en pré-incubation, incubation ou sortis du dispositif
Témoignage de projets en pré-incubation, incubation ou sortis du dispositif
Témoignage de projets en pré-incubation, incubation ou sortis du dispositif
Témoignage de projets en pré-incubation, incubation ou sortis du dispositif
Témoignage de projets en pré-incubation, incubation ou sortis du dispositif
Lancement de l'appel à candidature : discours de Jean-Marc Morandi, président de l'Union régionale des Scop et Scic
Lancement de l'appel à candidature : discours de François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire
Photo de famille pour clore cette journée

Vous avez dit innovation sociale ?

Les projets d’innovation sociale sont des projets qui ont un impact social fort et qui s’incarnent dans la création de nouveaux services. Ces projets naissent sur des territoires géographiques bien identifiés à partir de l’expression de besoins d’amélioration du cadre de vie de ceux qui y vivent. Ces projets « botton-up » visent à trouver des solutions à des problèmes pour lesquels le marché ou la puissance publique seule ne peut pas construire de réponse, dans des domaines aussi variés que l’éducation, la mobilité, l’accès à l’énergie...

Ces dynamiques multi-acteurs qui conduisent à la co-construction de solutions mobilisent alors les ressources de chacune des parties prenantes, constituant un modèle économique hybride, basé sur la réciprocité et souvent adossé à un mode de gouvernance démocratique.

L’innovation sociale s’exprime donc à la fois dans la finalité des projets, la nature des services et des besoins sociaux auxquels ils répondent mais également dans les relations qui s’organisent entre les acteurs du projet, transformant durablement leurs modes d’intervention.