Retour sur...

La soirée "Manager en coopérative"

Dans la filiation de notre Assemblée générale du 6 novembre dernier et de ses ateliers autour du management coopératif, l'Union régionale des Scop et Scic a organisé, au sein de la Scop l'Emi, le mercredi 23 janvier, une soirée exceptionnelle visant à échanger, partager et confronter nos points de vue sur le management en coopérative.

Plus d'une trentaine de coopératrices et coopérateurs ont répondu à l'appel, preuve que la question interpelle de plus en plus. Car la question reste entière et constamment remise en débat : au-delà de nos règles statutaires (qui, rappelons-le, nous distinguent des initiatives qui se raccrochent uniquement à "l'entrepreneuriat social"), sommes-nous en mesure de développer des pratiques qui concrétisent les promesses d'autonomie, de liberté, d'horizontalité qui structurent l'imaginaire coopératif ?

Cette question n'appelle pas de réponse générique, et il appartient à chacun·e d'y apporter sa contribution, précisément dans sa pratique au quotidien. Par ailleurs, ce sujet invite à la modestie, tant ce domaine par définition ne résiste pas à une analyse en termes complètement objectivables. Il n'empêche que, pour avancer, l'Union régionale des Scop et Scic estime qu'il faut faire en sorte que des espaces puissent se créer pour partager des pratiques, et peut-être avant tout des questionnements.

Pour lancer ce sujet, Philippe Negroni, coopérateur dans une Scop (A Fabrica di l'Omu), ergonome de formation, qui a eu l'opportunité de mener une étude auprès d'une dizaine de Scop et Scic sur ce thème des pratiques coopératives, en partenariat avec l'Union régionale des Scop et Scic, la CG SCOP, et l'ANACT, a présenté ses travaux. En sont ressorties des observations très stimulantes à rebours des slogans managériaux classiques, par exemple sur le temps, le partage (versus la participation), le questionnement de l'organigramme, etc. Des échanges, parfois vigoureux, entre participant·e·s s'en sont suivis, qui auraient bien pu continuer, preuve qu'il s'agit bien là d'un propos d'étape, et que le sujet reste (indéfiniment ?) ouvert. Parmi les questions : doit-on reprendre le terme de "management" pour les coopératives ? Ne devrait-on pas préférer le terme d'animation..? Au-delà de la sémantique, quelles en sont les implications ?

En bref, une soirée riche en réflexions stimulantes pour chacune des personnes présentes. A charge à nous tou·te·s donc de poursuivre cette dynamique... Enfin: une nouvelle fois, merci à la Scop de formation l'Emi pour son accueil pour cette soirée !