Les Scop se développent

Meitis, les artisans du social

Depuis 2013, MEITIS (pour Mission Educative, d’Insertion, de Travail et d’Intervention Sociale pour les structures d’accueil et les familles) intervient auprès de jeunes en difficulté, mais aussi de jeunes en situation de handicap léger, principalement en région Ile-de-France. Avec une équipe composée de 40 salariés expérimentés, dont une trentaine de professionnels du secteur médico-social, MEITIS défend une approche innovante et expérimentale d’accompagnement de ces jeunes dans la société.

Une alternative innovante

Il y a une quinzaine d’années, trois éducateurs (Mohamed Sami, Thomas Demière et Réda Karroum, plus tard rejoints par Anthony Ghulam) font le constat que de plus en plus de jeunes sont livrés à eux-mêmes, tant dans le cadre des services de la protection de l’enfance que dans celui du cadre familial. « Après quelques années d’expérience dans des foyers pour enfants en très grande difficulté, exclus des foyers départementaux, à travers des interventions dans le cadre de missions d’intérim coûteuses, nous avons réfléchi à la création d’une alternative innovante à moindre coût », raconte Thomas Demière, l’un des quatre co-gérants de MEITIS. « J’avais monté une association, Aleic, en 2005. L’idée de nous associer a germé en 2010. Nous avons alors rencontré, dans le cadre de l’une de nos missions, la Scop lyonnaise Accolades. En échangeant avec eux sur leur fonctionnement, nous avons découvert que le statut Scop correspondait parfaitement à nos valeurs : novateur, alternatif, transparent, plaçant l’humain au cœur. Après 3 ans de maturation du projet, avec l’aide de l’Union régionale des Scop et une première demande d’accompagnement d’un jeune par le département de la Seine Saint-Denis, MEITIS voyait enfin le jour, en 2013 », poursuit-il. 

Depuis, la Scop, qui travaille exclusivement avec les départements, a vu son activité croître régulièrement. Aujourd’hui, elle gère sept hébergements de type MECS (Maison d’Enfants à Caractère Social) dont 5 en en Ile-de-France et y accueille entre vingt et trente jeunes, de 8 à 19 ans, venant de tout le territoire, avec une priorité données aux franciliens. De 3 associés fondateurs, elle a vu ses effectifs passer à 40 ETP en l’espace de quatre ans.

Un accompagnement sur-mesure

« La situation sociale de ces jeunes se caractérise par une capacité à déstabiliser et remettre en question tous cadres institutionnels. N’adhérant plus à aucun projet social, ils se retrouvent exclus des structures d’accueil, comme des établissements scolaires, foyers, cellule familiale, famille d’accueil. Avec MEITIS, nous leur offrons un accompagnement sur-mesure, en nous adaptant à l’environnement et au contexte global du jeune, dans le but de transformer l’énergie à priori destructrice du jeune en un projet de vie adapté qu’il aura défini, à son rythme. Les jeunes que nous hébergeons désirent acquérir plus de stabilité et d’autonomie et aspirent à court ou moyen terme à une vie citoyenne à part entière », détaille Thomas Demière.

Bientôt l'agrément ?

Bien qu’elle ait fait ses preuves à de nombreuses reprises auprès de différentes structures et qu’elle bénéficie de la reconnaissance du Ministère du Travail en tant qu’entreprise solidaire, la Scop MEITIS n’est toujours pas parvenue à obtenir d’agrément lui permettant de signer des conventions de partenariat longues avec les départements. « Aujourd’hui, nous sommes contraints par des conventions mensuelles renouvelables, ce qui induit une insécurité et une instabilité pour la Scop. À titre d’exemple, la Croix Rouge bénéficie d’une convention pour quinze ans », déplore le co-gérant. « Pour nous donner plus de chance d’obtenir cet agrément, et d’être sélectionnés aux appels à projets départementaux, nous nous sommes lancés dans une démarche qualité, en mettant en place des procédures innovantes dans la prise en charge des jeunes. En parallèle, nous allons rencontrer Nexem, la fédération européenne des employeurs sociaux créée en 2017, afin de solliciter leur soutien dans notre démarche d’habilitation ».

Par ces différentes actions, MEITIS continue à gagner en savoir-faire et en reconnaissance sur tout le territoire national. En diversifiant les provenances de prise en charge des jeunes afin de ne pas dépendre financièrement d’un donneur d’ordre exclusif, elle continue à développer ses activités tout en s’assurant une certaine stabilité financière. Ne reste plus qu’à obtenir l’habilitation afin de pouvoir envisager les prochaines années plus sereinement…

Infos pratiques

MEITIS
10 rue Montcalm
75018 Paris

direction@meitis.fr

Meitis

Nous sommes une équipe de Directeurs d’établissement à vocation sociale et d’Educateurs Spécialisés auprès des jeunes en difficultés.
Riches de nos années d’expériences, nous avons fait le constat, que de plus en plus d’enfants se trouvent livrés à eux-mêmes, tant dans le cadre de la protection de l’enfance, que dans le cadre familial.
Notre équipe expérimente depuis de nombreuses années les potentialités d’adaptation des jeunes dans la société.

des projets pour votre Scop ?

Accompagnent, financement, formation

Le financement de vos projets

Le mouvement coopératif a développé une gamme d'outils financiers spécifiques aux Scop et mis en place des partenariats pour leur faciliter l'accès aux solutions de financement.

Boîte à outils

Retrouvez dans l'espace réservé aux Scop et aux Scic une mine d'informations, de guides et de modèles sur vos sujets quotidiens : obligations administratives, embauche, fiscalité, assemblée générale...