Le groupement de Scop : une avancée notable pour l'ESS

Le supplément économie du Parisien consacre un article à Calice, 1er groupement coopératif de France. Un dispositif rendu possible par la Loi ESS votée en 2014.

Assemblée Générale constitutive de Calice

En mai dernier, l'entreprise spécialisée dans la fabrication de ressorts Sefard — installée à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir) —, employant 50 salariés, est devenue une société coopérative et participative (Scop). Rien de très original puisque l'on compte plus de 2 800 entreprises de ce type en France.

Ce qui l'est davantage, c'est le contexte dans lequel s'est déroulé ce changement : cette société industrielle a en en effet été rachetée par une autre Scop, TPC — basée à Orléans (Loiret), réalisant du conditionnement à façon pour l'industrie cosmétique, afin de constituer un groupement... de Scop. Une première depuis que cette possibilité a été autorisée par la loi Economie sociale et solidaire (ESS) de 2014, dans le but d'améliorer la compétitivité de ces structures et de favoriser leur développement.

"Il fallait que 50 % des salariés soient partants pour investir dans l'opération. Avec des représentants de l'Union régionale des Scop Centre Val de Loire, nous avons organisé plusieurs réunions d'information, et même des rendez-vous individuels." Stéphane Foisy, PDG de TPC Scop et président de Calice

Contact TPC Scop

35 avenue Denis Papin
45800 SAINT JEAN DE BRAYE
02.38.84.28.29
courrier@tpc-45.com

Contact Sefard Scop

ZA de l'aunay - 8 grand champ
28400 NOGENT LE ROTROU
02 37 54 90 50