La Scop parisienne Possum Interactive travaille pour les Ministères

La Scop francilienne avait réalisé l'année dernière le film d'animation sur les Scop.

Redonner du pouvoir d'agir aux salariés

Possum Interactive signe cette année 5 mini-films d'animation pour le Ministère de l'Economie après avoir produit un film pour le Ministère de l'Education nationale.
Ces pastilles présentent de manière ludique les principales mesures de la loi ESS votée en juillet dernier. Deux d'entre elles sont fortement axées SCOP : "Redonner du pouvoir d'agir aux salariés" et "Provoquer un choc coopératif".

Possum interactive ?

Née de leur volonté d'affirmer leurs idéaux, Emmanuel Bichon, Yoann Dondicol, Fabian Mathaut et Mathilde Boudes sont salariés associés de Possum Interactive, une agence digitale spécialisée dans le film d'animations et les outils pédagogiques interactifs, créée en Scop en 2011.

Site : www.possum-interactive.com

Une Scop en bref

Une Scop a la particularité d'appartenir à ses salariés associés majoritaires (ils détiennent au minimum 51% du capital et 65% des droits de vote). Les décisions fonctionnant sur un principe démocratique, tout salarié associé détient une voix lors des Assemblées Générales, quel que soit le montant de son capital. Impliqués, écoutés, ils sont aussi motivés par le système de répartition équitable de la richesse produite (entreprise, capital, salariat) : en moyenne, les Scop redistribuent 40% des résultats à leurs salariés. Les Scop démontrent les vertus d'une économie organisée sur la durée.

Les Scop et les Scic à Paris

La Ville de Paris soutient l'Union régionale des Scop depuis plusieurs années.

La ville compte plus de 150 coopératives (Scop et Scic). Parmi elles, des coopératives historiques : Les Charpentiers de Paris (1893), ou Soe Stuc et Staff (1905), des coopératives "mythiques" : le théâtre du Soleil, l'Orchestre Colonne...  mais aussi de nombreuses entreprises de conseil, une boulangerie (les Scopains d'abord), de la culture (la CAE Clara, l'Ecole Atla...)...