Reprendre son entreprise en Scop : Se lancer !

Les étapes clés et l'accompagnement de l'Union régionale des Scop.

Le mouvement coopératif fédère les Scop depuis 1936. Il a développé une véritable expertise dans l’accompagnement de ces entreprises à travers une vision globale de l'émergence des projets coopératifs. Un consultant dédié sera à vos côtés pour vous accompagner dans toutes les étapes de votre projet.

Les étapes clés de la reprise en Scop

1. Analyser la situation

La première phase incontournable est de déterminer à quelle étape de la procédure collective le projet est-il.

Une fois cette première analyse effectuée, il sera nécessaire d'établir un diagnostic afin d'évaluer si le projet coopératif est pertinent ou non et si les compétences sont présentes en interne.

Ensuite viendra l'état des lieux économique et juridique (marché, contrats en cours, raisons du redressement judiciaire)...

Le rôle de votre consultant Urscop

  • Identifier l'étape de la procédure collective dans laquelle se situe le projet et établir le planning des actions à mener
  • S'assurer de la présence d’un collectif, préalable indispensable à la mise en place d’un projet coopératif
  • Réaliser un diagnostic financier, juridique, social, fiscal…
  • Valider les aspects économique, les axes stratégiques et les moyens de production nécessaire à leur mise en œuvre

2. Construire le périmètre de la reprise

La phase clé pour de la reprise sera l'implication des associés-salariés dans le projet.

Vous définirez ensuite les grands principes de fonctionnement de votre coopérative : règle d’admission des associés, mise au capital des salariés associés...

Le rôle de votre consultant Urscop

  • Mettre en place le processus d'information aux salariés
  • Valider le business plan
  • Vous orientez vers nos partenaires financiers et coordonner le tour de table
  • Accompagner le changement : de la première présentation du statut Scop aux équipes à la formation des salariés en passant par la nouvelle organisation de l'entreprise
  • Mettre en place avec vous la nouvelle gouvernance de l'entreprise : organes de décision
  • Être présent au tribunal pour soutenir le projet

3. Accompagner la nouvelle équipe dirigeante

Diriger une coopérative ne s'improvise pas ! L'Urscop suit de près la nouvelle équipe en assurant des rendez-vous réguliers notamment les premiers mois de la reprise. Elle met en place, pour l'ensemble de l'équipe, un plan de formations pour appréhender au mieux leurs nouveaux rôles de salarié-associé et de gérant.

Le rôle de votre consultant Urscop

  • Assurer des rencontres régulières pour prendre du recul et réajuster le projet si besoin
  • Former les collaborateurs à la compréhension de son nouveau rôle et aux aspects techniques qu'il comporte (lire un bilan, un compte de résultat...)

La réussite de la reprise reposera sur la capacité des repreneurs salariés à convaincre le Tribunal de commerce de la viabilité de leur projet et notamment à prouver l'engagement des partenaires de l'entreprise : clients, banques, fournisseurs...

Un accompagnement dans la durée

Cet accompagnement comprend :

  • les conseils et l'appui de votre interlocuteur dans la période charnière des 18 premiers mois de la reprise de votre entreprise. Cette phase comprend les éléments cités ci-dessus et 10 modules de formation essentiels au lancement de votre Scop. 
    Le tarif de cet accompagnement est défini en fonction du niveau de complexité du projet.
  • un accompagnement au long court, après ces 18 premiers mois avec un consultant spécialiste des questions de gouvernance coopérative mais aussi des outils financiers et des formations adaptés à vos enjeux coopératifs. 
    Cet accompagnement est financé par les cotisations des coopératives adhérentes. 
    Plus d'infos ? Accompagner les coopératives

Témoignage

Hélio Corbeil, en 2012 : 80 salariés reprennent leur entreprise en coopérative.